);

 De l’Afrique francophone aux Antilles : les écrivains de la négritude

Le martiniquais Aimé Césaire, le sénégalais Léopold Senghor furent à la fois d’éminents hommes politiques et des écrivains qui revendiquèrent leur « négritude »: leur poésie est un double hommage à la langue française et à la culture noire où ils puisent leur inspiration.

Après avoir fait un rapide historique de l’histoire des noirs en France, la conférencière développera les caractéristiques essentielles du mouvement de la négritude en présentant ses chantres : Césaire et Senghor. Mme Souchet Gavel évoquera ensuite les formes diverses qu’ont prises les littératures africaine et antillaise par la suite.

Mme Michèle Souchet Gavel fut enseignante de Français en collège et lycée et elle est aujourd’hui en retraite. Elle a publié des nouvelles, elle a aussi contribué à développer la lecture dans les écoles de Béton et au quartier des mineurs dans la prison de Rennes. Elle a enregistré des livres pour non-voyants, et participe à l’aide du travail scolaire dans le quartier de Maurepas à Rennes.