);

 Pauses philo

ANNEE 2019 – 2020

LES PAUSES PHILO

Trois moments de réflexion GRATUITS et ouverts à TOUS (adhérents ou non à l’UTL)

Mercredi 29 janvier, mercredi 18 mars, mercredi 29 avril

Le franc succès remporté l’an dernier par ces moments de réflexion, nous conduit à vous proposer de nouveaux thèmes pour cette année. En effet, la rigueur de raisonnement, la richesse des développements, la grande connaissance de la pensée philosophique de notre conférencier ont rencontré un très vif intérêt.

 

THEMES DE CETTE ANNEE : LA BEAUTE, LE FRAGMENT, L’HISTOIRE

Intervenant : Robert URIAC, agrégé de philosophie

Lieu : Salle de la pomme de l’Abbaye de Beauport à Kerity

Horaire : 18h00

Nombre de places disponibles : 80

LA BEAUTE – LE FRAGMENT – L’HISTOIRE

1 – La beauté nous trouble, nous émeut, nous exalte. Mais n’est-elle pas subjective ? Elle ne serait que l’effet
d’une émotion passagère et ne nous apprendrait rien sur ce qui est ?
D’ailleurs, les arts semblent avoir renoncé à se soucier du beau, au profit de ce qui peut communiquer des émotions fortes.
Est-ce aussi simple ? Pouvons-nous cesser de nous référer à l’idée de beauté ? Pouvons-nous la définir ?
Que nous apprend-elle sur  nous-mêmes et sur la réalité au sein de laquelle nous existons ?

2 – Le beau est harmonieux, complet, mais notre vie est fragmentaire, faite de parties qui ne s’accordent pas les unes aux autres. Beaucoup d’œuvres sont détruites, d’autres restent à jamais inachevées.
Sommes-nous condamnés au fragmentaire ? Que signifie notre nostalgie de l’achèvement et de la totalité ?
Depuis le romantisme, le fragment constitue un modèle pour l’écriture et la pratique artistique en général.
Renoncement coupable ou sage résignation ?

3 – L’histoire est à la fois prospective et rétrospective. Cherchant à examiner le cours des choses pour anticiper l’avenir et orienter nos existences : cela ne nous positionne-t-il pas devant des abîmes ?
Le passé nous renvoie à une série de crimes (esclavage, colonisation, guerres, exterminations…). Le futur nous projette vers l’apocalypse (guerre atomique, extinction des espèces, pénuries radicales, catastrophes climatiques…).
Comment survivre entre ces deux perspectives ? Comment rester sensible à la beauté des êtres et des choses dans cette atmosphère d’horreur, de cruauté et de mort ? Sommes-nous enfermés dans un dilemme étouffant ?

Voilà donc des thèmes et pistes de réflexion absolument passionnants pour tout homme d’aujourd’hui. Cela peut-il nous aider à trouver un chemin ? Nul doute que ces très intéressantes pauses philo trouveront, cette année encore, un large public passionné !